Ya Leyli

ya leyli1 evo« C’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et c’est notre regard aussi qui peut les libérer. » – Amin Maalouf – Les identités meurtrières

 Un autre regard sur les musiques de la route de la soie, à travers les amours du poète Manjnoun amoureux et de Leyli (appelée aussi Leyla selon le pays). Une légende très ancienne qui accompagna les caravanes de la Turquie à l’Afghanistan dont Perse de Babylone se faisait déjà l’écho

Ce programme à visée sociale est produit par L’Ecole de L’Oralité, structure de médiation de Canticum Novum, et permet de financer des actions de médiation culturelle dans le cadre de l’Ecole de L’Oralité.

Programme :

RAMDECH ­ Aliocha Regnard, BUGÜN BENIM EFKÂRIM VAR­ Aşık Özlemi,  NAGHMEH ESFAHAN ­ traditionnel iranien,   CIKAR YÜCELERDEN ­ Erzincan’lı Şerif,   CIGDEM DER KI ­ Aşık Veysel,  L’EXIL ­ Aliocha Regnard,  ZOUROUNI ­  Sayyed Darwich,  SARERI ­ traditionnel arménien,  MEHRIBAN ­ traditionnel azéri,  DANSE NOMADE ­ Aliocha Regnard,  ÜSKÜDAR ­ traditionnel turc,  LEÏLI DJAN ­ traditionnel afghan/arrgt Khaled Arman

Vous pouvez découvrir un teaser de présentation en cliquant ici

Distribution :

1 chanteur et 2 musiciens

 Gülay Hacer Toruk – Chant, saz & percussions,  Aliocha Regnard – Nyckelharpa & fidula,  Ismaïl Mesbahi – Percussions orientalesvign-ya-leyli

Les commentaires sont clos.