Laudario

Au milieu du XIIIe siècle, en Toscane, sous l’influence de St François d’Assise, des chants populaires se sont créés pour exalter l’Incarnation et les saints. C’est l’époque des premiers «mystPartitions 6 - Pichèneères», joués par la population sur les parvis des églises, des premières «crèches», des processions des corporations d’artisans fêtant et chantant leurs saints patrons.
De cette époque, il nous reste un ensemble de manuscrits appelés le « Laudario de Cortona », ensemble de «laudes» écrites en vieux toscan, et dont la notation musicale est celle du grégorien (portée de 4 lignes, notes carrées). Celles-ci étaient psalmodiées par des confréries franciscaines, les Laudesi, qui parcouraient le pays en chantant les louanges de Dieu et en interprétant des scènes de l’Évangile.

 

 

Programme :

Sia laudato San Francesco – Lauda n.38, Stella nova’n fra la gente – Lauda n.21, Gloria’n cielo pace’n terra – Lauda n.20, O divina Virgo flore – Lauda n.15, Trotto – Istampitta, Cristo e’nato et humanato – Lauda n.19, Saltarello II – Istampitta, Da Ciel venne Messo Novello – Lauda n.7, Amor dolze senza pare – Lauda n.45, Fami cantar l’Amor di la Beata – Lauda n.9, Chominciamento di gloia – Istampitta, Ben e’ crudele e spietoso – Lauda n.23, De la crudel morte di Cristo – Lauda n.24, Lamento di tristano / La Rotta – Istampitta, Saltarello III, Altissima Luce – Lauda n.8, Laude novella sia cantata – Lauda n.2, Venite a laudare – Lauda n.1

 

Distribution :

Emmanuel Bardon & Barbara Kusa – Chant, Aliocha RegnardNyckelharpa & Fidula, Valérie DulacVièles & Lire d’archet, Philippe RocheOud, Gwénaël BihanFlûtes à bec, Henri-Charles CagetPercussions

Fiche programme détaillée : LAUDARIO

Les commentaires sont fermés