Ararat

France – Arménie, un dialogue musical

 

« Le monde méditerranéen fut et demeure le lieu de profonds bouleversements humains que seule une différence d’échelle sépare ceux aujourd’hui de ceux d’hier »
Michel Balard.

 

Dans ses programmes, Canticum Novum questionne le monde méditerranéen sous le prisme du brassage culturel, souvent né de l’exil de certains peuples.  Les itinéraires empruntés tout comme les motivations de ces flux de populations sont multiples et complexes. Pourtant, les grands déplacements humains du moyen-âge font indéniablement écho à la situation contemporaine. Dans tous les cas, la musique nous raconte au fil de l’histoire, et particulièrement dans ces périodes mouvementées, que l’accueillant reçoit et l’accueillit transmet, créant ainsi des échanges riches et laissant une empreinte forte sur le territoire d’accueil.

De ce constat, avec le programme Ararat, Canticum Novum propose un regard sensible sur l’exil du peuple arménien. Au Moyen-Âge, les arméniens fuient l’expansion de l’empire ottoman. Cinq siècles plus tard, ce même peuple quitte à nouveau son territoire fuyant le génocide de 1915. De ces exodes naissent des rencontres musicales inédites : Ararat témoigne d’un de ces échanges entre un collectif interculturel de musiciens et une partie du répertoire arménien (danses, chansons populaires et poésies mystiques du Xe au XVIIe siècle). Ainsi, chacun s’approprie la culture de l’autre pour en être une résonance. 

Ce programme fait l’objet du soutien de la Fondation Bullukian.

 

Téléchargez le dossier complet de présentation du programme Ararat

 

2015 is the centenary of the Armenian Genocide. In order to commemorate such a painful event, Canticum Novum has decided to create an intercultural dialogue between France and Armenia. Let us precise that these countries have been closely related since the XIIIth century when the House of Lusignan ruled the kingdoms of Cyprus, Jerusalem and Armenia. That’s how Leon II de Lusignan was crowned King of Armenia in 1252. The influence of the Lusignan family was to last until the end of the kingdom of Armenia (1375). The cultural exchanges that prevailed at the Armenian court in the XIIIth century are being revived by Canticum Novum. In the repertoire that the ensemble has worked out, the most luminous pieces of music echo each other through messages of peace and mutual respect.

Distribution

3 Chanteurs et 9 instrumentistes :

Barbara Kusa, Emmanuel Bardon, Varinak Davidian – Chant,  Aliocha Regnard – Nyckelharpa & Fidula,  Emmanuelle Guigues – Kamansheh & Vièle,  Valérie Dulac – Vièle & Lyre d’archet,  Spyros Halaris – Kanun,  Philippe Roche – Oud,  Gwénael Bihan – Flûtes à bec,  Agop Boyadjan – Duduk,  Ismaïl Mesbahi, Henri-Charles Caget – Percussions

Programme

Durée : 1h15 sans entracte

Aravod lousso  – « Aube lumineuse », musique religieuse arménienne.

Adana i voghpe  –  « La Déploration d’Adana », chant populaire d’exil.

Mogats chouguen –  « Au marché de Mog », mélodie populaire arménienne.

Don Amadi –  Romance judéo-espagnole (Jérusalem).

Tierce Estampie Royale – extraite du Chansonnier du Roy, musique française xiiie siècle.

Alakyaz et kheng’i dzar –  Chants traditionnels de l’Arménie du nord

Sird im sasani – Cantique arménien de Mekhitar Ayrivanètsi XIIIe siècle.

Kani vour djan  – Mélodies du troubadour arménien Sayat-Nova (XIIIe siècle).

Havoun, havoun  – « Oiseau céleste », ode liturgique arménienne du xe siècle de Krikor Narèkatsi, Grégoire de Narek (945-1003).

Daroni  – Suite de danses arméniennes.

Horovel  –  Chant de labour de la région du Lori en Arménie, collecté par Gomidas.

Tzernakhagh –  Danse de cour arménienne

Madres amargadas et La mujer de Moxe – Romances judéo-espagnoles (Jérusalem)

Al Ayloughes –  « Mon foulard », duo traditionnel arménien

Khorourt khorin  – « Mystère profond »

Tamzara  –  Ronde traditionnelle des provinces centrales de l’Arménie historique.

Karoun a –   « C’est le printemps », chant populaire, recueilli par Gomidas.

Khio Khio –  Suite de mélodies populaires arméniennes

Ces pièces ont fait l’objet d’une analyse musicologique (pour le livret du disque) par Gérard Der Haroutiounian.

Extraits Audios et Vidéos

Aravod lousso  – « Aube lumineuse », musique religieuse arménienne :

 

Adana i voghpe  –  « La Déploration d’Adana », chant populaire d’exil :

 

Ce programme fait l’objet d’un reportage par 3foisc, le 30 septembre 2017 au Festival d’Ambronay ainsi que d’un teaser pour la télévision réalisée par Georges Florès pour les Films de la Découverte :

Disque

COUV2400x2400_AMY307

 

Depuis septembre 2017, ce programme est disponible en disque aux éditions Ambronay,  vous pouvez le commander ici.

Pour notre plus grand bonheur, ce disque a été largement plébiscité par la presse. Vous pouvez réécouter une interview d’Emmanuel Bardon par Lionel Esparza sur France Musique (émission du jeudi 7 septembre 2017) en cliquant sur ce lien.

 

Fiche technique

Télécharger la fiche technique du programme Ararat

Mentions

L’Ensemble est soutenu par la Ville de Saint-Étienne, le Département de la Loire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes. Il reçoit le soutien ponctuel du FCM, de l’ADAMI et de la SPEDIDAM. Le programme Ararat bénéficie du soutien particulier de la Fondation Bullukian.

Contacts diffusion

Art/Scène Diffusion : Marie-Lou Kazmierczak – tel. +32 2 537 85 91 – mlk@arts-scene.be

 

 

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut