Aashenayi

aashenayi evoSous le règne de Soliman le Magnifique l’empire ottoman est à son apogée: son armée et ses janissaires sont craints dans toute l’Europe et Istanbul émerveille le monde occidental. Pour Soliman, la « Sublime Porte » n’a pas seulement une position stratégique privilégiée pour le commerce ou la guerre mais une vocation à rassembler les cultures d’Orient et d’Occident. D’abord indifférents, les deux mondes sont devenus curieux l’un de l’autre, séduits, voire fascinés, ouverts enfin à des influences réciproques.

Aashenayi (Rencontre, en persan) témoigne de ce fourmillement culturel et invite à un voyage aux confins des musiques anciennes et traditionnelles. Les échos de la Perse, de la Turquie et de l’Europe se mêlent à la musique des chanteurs et instrumentistes constituant l’ensemble Canticum Novum. Chacun joue avec les couleurs de sa tradition musicale à travers les filtres de notre temps pour créer une expression commune.

Programme :

Aashenayi

Aashenayi

Como PondenCantiga 166 – Alfonso X el Sabio (Espagne),  Rast nakis besteDimitri Cantemir (Empire Ottoman),  Morenica Romance séfarade (Turquie)Dar Dâmané SharâKhaled Arman (Afghanistan),  Sareri hovin mernemInspiration de la tradition arménienne,  Der makam-i “Uzzäl Sakil Turna”Dimitri Cantemir (Empire Ottoman),  Yo Era Nina De Casa AltaRomance Séfarades – Esmirna,  Nor tsaghikArménie XIIème siècle,  Bugün benim efkârim varTraditionelle Turquie,  La Comida de la mananaRomance séfarade (Turquie),  Khan delawar khanKhaled Arman (Afghanistan),  Durme, hermoza donzellaRomance séfarade (Balkans),  Säqi ba khodaKhaled Arman (Iran),  SirtoInstrumentale (Turquie),  Offondo do mar tan chao – Cantiga 383 (Espagne)

 

Distribution  : 3 chanteurs et 9 instrumentistes

Gülay Hacer Toruk, Mashal Arman, Emmanuel Bardon – Chant,  Shadi Fathi – Tar & Sétar,  Aliocha Regnard – Nyckelharpa & Fidula,  Emmanuelle Guigues – Kamensheh & VièleAroussiak Guevorguian – Kanun, Isabelle Courroy – Flûte Kaval, Gwénaël Bihan – Flûte à bec,  Philippe Roche – Oud, Henri-Charles Caget, Ismaïl Mesbahi – Percussions

                                                                                                                          

 

Capture

Les commentaires sont clos.