Topkapi

Des jardins de Babylone aux jardins de Soliman

Le jardin persan, ensemble cohérent et structuré, cherche à exprimer et représenter l’harmonie entre les environnements culturels et naturels, entre l’homme et la nature. Lieu clos et mystérieux, stimulant les sens, le jardin persan de jadis invitait au repos, à la méditation, au plaisir et révélait la potentialité invisible des ressources naturelles.

Dans la Turquie ottomane, l’art du jardin a connu un développement extraordinaire dont le souvenir nous est parvenu principalement grâce au Palais de Topkapi à Istanbul. Au cours de réceptions grandioses, parfois nocturnes, lors desquelles les fastes de la vie de cour ottomane ne manquaient pas de s’exprimer, les musiques d’orient et d’occident résonnaient au long des allées dallées  bordées de bassins, de vergers, de fontaines et de kiosques.

Topkapi invite à un voyage aux confins des musiques anciennes et traditionnelles. Les échos de la Perse, de la Turquie et de l’Europe se mêlent à la musique des chanteurs et instrumentistes de l’ensemble Canticum Novum.

The Persian garden, a coherent and structured set, seeks to express and represent the harmony between cultural and natural environments, between people and nature. A closed and mysterious place, stimulating to the senses, the Persian garden once invited rest, meditation and pleasure, and revealed the invisible potential of natural resources. In Ottoman Turkey, the art of gardening lived through an extraordinary development and whose remembrance arrived to us mainly thanks to the Topkapi Palace in Istanbul. Over grandiose receptions, sometimes at night, during which the ostentation of the life at the Ottoman court never missed an opportunity to express itself, Eastern and Western music resonated along the paved alleys lined with ponds, orchards, fountains and kiosks.

Paradaia invites to a voyage to the confines of ancient and traditional music. Persian, Turkish and European echoes mix with the music of singers and instrumentalists of the Canticum Novum ensemble.

Distribution

Effectif de 6 à 7 musiciens.

Gülay Hacer Toruk, Emmanuel Bardon, Helène Richer – Chant // Aliocha Regnard – Nickelharpa et Fidula // Khaled Aljaramani – Oud et Chant // Isabelle Courroy – Flûtes kaval // Ismaïl Mesbahi – Percussions

Programme

Rast nakis besteDimitri Cantemir (Empire Ottoman) / Morenica Romance séfarades (Turquie) / Dar Dâmané SharâKhaled Arman (Afghanistan) / Sareri hovin mernemInspiration de la tradition arménienne / Der makam-i “Uzzäl Sakil Turna”Dimitri Cantemir (Empire Ottoman) /  Yo Era Nina De Casa AltaRomance Séfarades – Esmirna / Nor tsaghikArménie XIIème siècle / Bugün benim efkârim varTraditionelle Turquie /  La Comida de la mananaRomance séfarade (Turquie) /  Khan delawar khanKhaled Arman (Afghanistan) Durme, hermoza donzellaRomance séfarade (Balkans) Säqi ba khodaKhaled Arman (Iran) SirtoInstrumentale (Turquie)

Mentions

L’ensemble Canticum Novum est conventionné par le Ministère de la Culture DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de la Loire en Rhône-Alpes et la Ville de Saint-Étienne.

Canticum Novum reçoit ponctuellement l’appui de l’Adami. L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.

Canticum Novum reçoit par ailleurs le soutien régulier du FCM et de la SPEDIDAM.

Art/Scène Diffusion : Marie-Lou Kazmierczak – tel. +32 2 537 85 91 – mlk@arts-scene.be

gorilla.tube maturetube

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut

Abonnement à la newsletter