Kypros à Andlau (67)

Ce dimanche 6 septembre, Canticum Novum a présenté son nouveau programme KYPROS au festival Voix et Routes romanes !

Grand succès dans l’église Saint-Pierre et Paul d’Andlau (67) pleine à craquer ! Une première de bonne augure pour la suite de ce programme !

kyupp

6 septembre 2015 – Voix et Route Romane
Eglise Saint Pierre Saint Paul – Andlau (67) /Kypros (création 2015)

7e Festin Musical

 

Mise en page 1

7ème édition FESTIN MUSICAL

Pour la rencontre des peuples et des cultures

les samedi 13 & dimanche 14 juin 2015

à la Chartreuse de Sainte Croix en Jarez.

Au regard de la mémoire il faut continuer à créer des passerelles avec l’avenir pour que la musique permette encore d’inciter au dialogue, à la découverte, à la complicité, au questionnement… C’est avec cette volonté que, pour la 7ème édition du Festin musical, Canticum Novum nous invite à un voyage entre Orient et Occident aux confins des musiques anciennes et traditionnelles. Qu’y a-t-il de commun entre les rythmes d’Europe de l’Est, la poésie hindustani, les chants du Rajasthan et les danses d’Iran ? Des milliers de kilomètres les séparent, et pourtant il y a entre eux un chemin qui les relie : la route de la soie.

Les musiciens de Canticum Novum et tous les artistes invités pour cette 7ème édition du festin nous font revivre ce grand périple, prétexte à évoquer le nomadisme, les joies du métissage mais aussi l’importance des racines.

Autour des concerts, des repas de producteurs locaux et des animations jeux seront organisés à Sainte-Croix-en-Jarez en partenariat avec Loire et Saveurs pour une journée de rencontres dans un lieu patrimonial ; du département de la Loire.

Programme sur la page internet du Festin ici

Le trophée départemental des Lauriers de la Fondation de France

Mardi 5 mai 2015 : L’Ecole de L’Oralité reçoit le trophée départemental Loire des Lauriers de la Fondation de Francelogo_14396_facebook_2

L’École de l’Oralité est un véritable laboratoire de partage de cultures qui a pris source à Saint- Etienne. Elle a pour ambition une nouvelle façon de vivre la pratique artistique en la replaçant dans les gestes simples vécus en communauté. La pédagogie mise en œuvre est fondée sur l’écoute et l’observation : l’oralité. L’École de l’Oralité est une école de la pratique artistique, notamment pour des populations qui en sont totalement éloignées pour des raisons sociales, économiques, culturelles, linguistiques… C’est un espace éducatif laïque qui permet des liaisons pluridisciplinaires entre la musique, la danse, l’expression corporelle, les arts plastiques et les arts visuels… Prétexte mais aussi matière à échange, la pratique artistique permet aux participants d’être mis en situation de « découverte », « d’apprentissage », « d’appropriation », de « création » et de devenir tour à tour « acteur », « artiste », « spectateur ». La pédagogie mise en œuvre est fondée sur l’apprentissage et la transmission par l’oralité. Elle s’appuie avant tout sur le dialogue pour renforcer une confiance et co-construire un projet artistique. Chaque individu affirme son identité à travers son histoire. La pratique artistique est collective, elle permet de créer un lien social par un projet partagé. L’expérience commune devient un espace de sociabilité où les communautés ont plaisir à se rencontrer et communiquer.

Nouveau disque de Canticum Novum

21 avril 2015 : Sortie dans les bacs du nouveau disque de Canticum Novum : Aashenayi, pour le Label Ambronay40cc07018028685fdced161983f3a0d0

Sous le règne de Soliman le Magnifique l’empire ottoman est à son apogée: son armée et ses janissaires sont craints dans toute l’Europe et Istanbul émerveille le monde occidental. Pour Soliman, la « Sublime Porte » n’a pas seulement une position stratégique privilégiée pour le commerce ou la guerre mais une vocation à rassembler les cultures d’Orient et d’Occident. D’abord indifférents, les deux mondes sont devenus curieux l’un de l’autre, séduits, voire fascinés, ouverts enfin à des influences réciproques.

Aashenayi (Rencontre, en persan) témoigne de ce fourmillement culturel et invite à un voyage aux confins des musiques anciennes et traditionnelles. Les échos de la Perse, de la Turquie et de l’Europe se mêlent à la musique des chanteurs et instrumentistes constituant l’ensemble Canticum Novum. Chacun joue avec les couleurs de sa tradition musicale à travers les filtres de notre temps pour créer une expression commune.