Ateliers

Le maillage de l’Ecole de l’Oralité

L’École de l’Oralité a mis en place un travail de maillage étroit avec les structures qui accompagnent l’individu dans les gestes du quotidien. Elle vise à créer du lien social notamment grâce à un travail conduit avec les acteurs sociaux locaux (maisons de quartiers, centres sociaux, associations de proximité). Elle est ouverte à tous et a pour ambition d’établir des passerelles entre les peuples et les générations.

Centrées autour de l’enfance et de l’adolescence dans et en dehors du cadre scolaire, les structures et associations partenaires travaillent autour de la problématique du lien social et développent des compétences spécifiques : citoyenneté et prévention de la délinquance, santé, accès aux droits, accès à la culture, alphabétisation, soutien scolaire…

Un dispositif a été mis en place auprès des populations issues des quartiers les plus défavorisés de Saint-Étienne classés et notamment les quartiers de Tarentaize-Beaubrun (le quartier où est établi l’École de l’Oralité) et du Crêt de Roc.

Crédit Patoch redimensionné

La Sensibilisation

Ce parcours permet à chaque classe depuis l’école jusqu’au concert de découvrir la musique ancienne, souvent étrangère aux élèves impliqués, sous différentes perspectives. L’écoute, la réflexion, la rencontre de l’autre dans sa différence culturelle et sa proximité, puis enfin avec les professionnels de Canticum Novum lors d’un véritable concert, sont les étapes nécessaires à l’aboutissement de ce travail. La découverte des instruments anciens et des bases de la composition musicale permet une compréhension structurée des œuvres, styles et écritures présentés, pour motiver le regard critique des jeunes spectateurs afin de se sentir autonome par rapport à l’objet culturel.

Collectage d’empreintes

Recenser et collecter des informations sur l’histoire et le quotidien du quartier, la présence de différentes cultures (photos, interviews, sons, chansons… toutes sortes de médias qui concourent à une première appréhension du quartier).

Ateliers de pratique artistique et construction instrumentale

A travers la construction d’instruments de musique (en terre ou en bois) et la pratique artistique (chant, percussions, théâtre, écriture…), nous proposons aux enfants et adolescents un travail sur le rythme, le geste, l’expression corporelle en lien avec un répertoire musical.

Ces ateliers permettent de percevoir et d’appréhender le concept de tolérance par la pratique artistique et d’établir des liaisons avec d’autres quartiers en créant du lien entre les générations.

Ateliers de découverte et création de jeux

Un premier parcours de découverte de jeux anciens par la pratique peut être proposé. Un parcours de création de jeux est également possible. Il comprend le collectage d’informations sur les jeux, la création des visuels, l’élaboration des règles du jeu, l’édition du jeu.

IMG_5842 redim

Création de carnets de voyage

Depuis la rentrée 2014, l’Ecole de l’Oralité propose un nouveau parcours, en lien avec la pratique artistique. Il s’agit de la création d’un carnet de voyages fictif intégralement effectuée par les enfants et les adolescents.

Rencontres sur les Origines

Mises en place au début de l’année 2013, ces moments de rencontre et de partage sur les origines réunissent les familles du quartier Tarentaize Beaubrun et permettent de sortir de l’isolement.

Journées pédagogiques

Une à deux fois par an, Canticum Novum organise une journée pédagogique dans un lieu patrimonial emblématique de la Loire (Champdieu, Pommiers en Forez…). Alliant visite du lieu, ateliers pédagogiques et concert, cette journée est l’occasion de réunir les enfants ayant travaillé avec nous durant l’année scolaire dans un cadre différent pour de nouvelles rencontres enrichissantes.

Développement national

Pendant 3 ans, 3 actions distinctes vont être menées dans 3 régions de France différentes. Une première action va voir le jour dans le Cher avec une classe de primaire, quelques anciens grâce à la collaboration avec une association d’anciens ouvriers de la céramique et 2 sites patrimoniaux (l’abbaye de Fontmorigny et l’abbaye de Noirlac). Cette première action a lieu en milieu rural, dans une région où le monde ouvrier a disparu à la fin du 19ème siècle.

Une deuxième action sera menée à Saint Junien, dans le Limousin, dans une zone mi-urbaine, mi-rurale, avec pour contexte un monde ouvrier en voie de disparation, il ne reste en effet plus que quelques entreprises. Ce projet reliera une classe SEGPA, une classe en ULIS (unités localisés pour l’inclusion scolaire) et une association d’anciens ouvriers pour travailler ensemble à la construction d’un nouveau jardin ouvrier avec une installation sonore, la construction d’instruments de musique et la création d’un spectacle dans 2 ans.

Pour la troisième action, menée quant à elle à Saint Etienne, nous sommes dans un milieu urbain avec un monde ouvrier dont l’identité principale (mines, métallurgie, verrerie…) a disparu. Nous allons travailler sur l’identité interculturelle de Saint-Etienne, étroitement liée à son identité ouvrière, puis qu’alimentée par les vagues successives d’immigration.

Les commentaires sont clos.